marie_antoinette_being_taken_to_her_execution_1794
Venez honorer la mémoire de Marie Antoinette, Reine de France et Martyre.
6 octobre 2016
15102133_10157880846215533_1631585969_o
Note de présentation de la conférence
2 décembre 2016
Tout afficher

Ensemble réformons l’IVG !

Femme se rendant au service I.V.G.

 

Il y’a quelques jours, le parlement polonais a dû se positionner  sur l’interdiction totale de l’avortement.

Si l’avortement n’est en effet pas la norme auquelle toute société constituée devrait se référer, il devrait rester exceptionnel sous certaines conditions. Jeunesse royaliste préconise une modification de cette loi et réclame une réforme partielle de celle-ci. Si il est de notre devoir de protéger les plus faibles, notamment les enfants, la pratique de l’avortement ne devrait rester légale que dans 3 circonstances :

  • Les grossesses résultantes d’actes illégaux
  • Les risques pour la vie, la santé ou la stabilité sociale et/ou mentale de la femme enceinte
  • Les malformations graves du fœtus (qui engendreraient de graves handicaps pour l’enfant)

Jeunesse royaliste souhaite favoriser l’adoption en France pour les mères refusant toute garde d’un enfant non désir, notamment en simplifiant les démarches administratives liées à l’adoption. Jugées trop longues, il parait nécessaire qu’elles soient simplifiées tout en intensifiant les contrôles après l’adoption effective d’enfant afin de s’assurer de son bien-être. Une meilleure prévention et une meilleure information permettant une responsabilisation de futurs parents.

Et si il n’est pas question de passer d’une idéologie (droit à l’avortement) à une autre (interdiction de l’avortement) Jeunesse royaliste considère néanmoins que tout devrait être entrepris pour aider la mère à garder son enfant. L’avortement ne doit plus être que l’exception, après étude de chaque dossier.

 

Comments are closed.